Reading
EXCLUSIF. OlkyPay prépare le lancement d'un stablecoin euro

Twitter ARticle Share

Linkedin Article Share

Facebook article share

EXCLUSIF. OlkyPay prépare le lancement d'un stablecoin euro

EXCLUSIF. OlkyPay prépare le lancement d'un stablecoin euroEXCLUSIF. OlkyPay prépare le lancement d'un stablecoin euro

La néo-banque franco-luxembourgeoise s'apprête à lancer son stablecoin.

Se distinguer de la concurrence. Toutes les néo-banques ont cette ambition, mais pas forcément la même stratégie pour y parvenir. Alors que certaines misent sur des thématiques (comme l'impact), d'autres choisissent de se distinguer avec des services dans les cryptomonnaies, comme le fait OlkyPay.

Depuis quelques années, la néo-banque franco-luxembourgeoise assemble des éléments les uns après les autres et compte bien continuer à le faire. Déjà réputée pour être "crypto-friendly" en facilitant l'accès à un compte bancaire pour les acteurs du secteur crypto, elle s'apprête à lancer la semaine prochaine un système de paiement basé sur Polygon.

Cette offre, qui sera dévoilée lors de la Paris Blockchain Week, est destinée à la fois à ses clients (la banque revendique 10 000 clients), qui pourraient vouloir des services liés aux cryptomonnaies, et aussi aux entreprises du secteur qui ne sont pas encore clientes de la banque.

Selon nos informations, en plus de cette offre de paiement, OlkyPay travaille sur le lancement de l'EUSTA, un stablecoin lancé par sa filiale Olky Wallet. Cette dernière est encore en phase d'examen auprès de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) pour être agréée comme établissement de monnaie électronique (EME). Cette licence sera nécessaire à partir du 30 juin pour tous les acteurs qui souhaitent émettre un stablecoin en Europe.

"Ce stablecoin euro a vocation à être listé sur les plateformes d'échanges de cryptomonnaies qui seront régulées en Europe et utilisé aussi bien par des acteurs natifs des cryptomonnaies que traditionnels", poursuit Karima Lachgar, CEO d’Olky Wallet, la filiale spécialisée dans les cryptomonnaies de la néo-banque.

À ce jour, très peu d'acteurs désireux d'émettre un stablecoin en Europe ont réussi à obtenir ce précieux sésame. L'Islandais Monerium ou le Français Salvus font partie de la courte liste des heureux élus. Plusieurs entreprises de premier plan comme SG-Forge, la filiale spécialisée dans les cryptomonnaies du groupe Société Générale, ou encore l'Américain Circle sont actuellement en cours d'examen auprès du régulateur.

En parallèle, l'entreprise espère également obtenir son agrément en tant que prestataire de services sur actifs numériques (PSAN), qui sera obligatoire pour offrir des services liés aux cryptomonnaies à partir de 2026. "À terme, notre ambition est de fournir une offre complète liée aux cryptomonnaies à nos clients", conclut Karima Lachgar.

Tout ce qui compte dans le Web3. Chaque semaine.
25€/mois
30 jours d’essai gratuit.
S'abonner
Tout ce qui compte dans le web3.
Les meilleurs news et analyses cryptos. Chaque semaine. 100% indépendant.
S'abonner
Dans cet article
No items found.
Prochain article
No items found.
Dans cette catégorie