Reading
"Ether" : la collection NFT du mois de septembre

Twitter ARticle Share

Linkedin Article Share

Facebook article share

"Ether" : la collection NFT du mois de septembre

"Ether" : la collection NFT du mois de septembre"Ether" : la collection NFT du mois de septembre

Chaque mois, The Big Whale analyse une collection de NFTs. Pour cette nouvelle enquête, l'analyste NFT Konohime* a choisi de se pencher sur “Ether” qui a été lancée par une équipe pseudonyme.

Il y a des collections qui sont à l’image du marché des NFTs, et la collection “Ether” fait clairement partie de ces collections, pour le meilleur et pour le pire.

Personne ne sait exactement quand le projet est né, mais la collection a commencé à faire parler d’elle en janvier 2022.

A l’époque, le compte Twitter "@Ether" est racheté par plusieurs collectionneurs pseudonymes. Pendant quelques mois, il ne se passe rien, au moins officiellement. Mais officieusement, les comptes Twitter "CValley" et font jouer leur réseau et crée de l’attente autour du compte @Ether et de ses visuels au style manga qui rappellent l’univers d’Azuki.

Au printemps 2022, le compte @Ether, sous ses nouvelles couleurs publie son premier tweet, et c’est un carton : plus de 10.000 likes en quelques jours. En dépit du peu d’informations sur la collection, l’intérêt est manifeste. Là encore il ne se passe pas grand-chose pendant quelques mois, sauf sur le Discord du projet où sont distribuées des allowlists.

Ce n’est qu’en 2023, que l’on découvre l’objectif réel du projet : devenir une marque de vêtements et objets de collections de luxe.

Un lancement difficile

Le problème d’un projet très attendu, c’est que les attentes sont très élevées et que le moindre faux pas peut coûter cher, et c’est un peu ce qu’il s’est passé avec la collection Ether. D’abord avec le prix du mint : 1ETH avec un supply de 10 000 NFT.

En plein Bear Market, cela n’a pas été très bien reçu même si les utilisateurs qui avaient obtenu le sésame pour être sur la liste avaient le choix : payer moins cher (0.5 ETH) ou avoir le NFT gratuitement mais devoir attendre 10 semaines après le mint pour pouvoir se servir de leur NFT.

Pour ne rien arranger, quelques jours avant le mint d’Ether, Azuki lançait le mint de sa collection Elementals, vampirisant ainsi l’attention et une partie de la (faible) liquidité disponible sur le marché NFT.

Contraint de revoir ses plans à la baisse, le prix du mint est passé à 0.35 ETH et la supply à 5555 NFT. Ether a finalement réussi à lever 497 ETH (928 739 dollars) sur les 17 millions de dollars espérés initialement.

Une suite incertaine

La première collection (Ether Capsule) a été entièrement débloquée il y a quelques jours, rendant ainsi la totalité de la supply disponible à l’achat et la vente sur le marché secondaire. Les collectionneurs ont donc le choix de brûler leur NFT pour réclamer leur PFP, garder la capsule ou la vendre.

Les objectifs de vente n’ayant pas été atteint, l’équipe a dû revoir ses plans en cherchant de nouveaux revenus : des figurines physiques ont été annoncées. Les partenariats mystères avec les marques de luxe sont en cours, mais rien n’a pour le moment été confirmé par lesdites marques.

Cvalley a quitté le projet, remplacé par Saintweb3 qui s’occupera du business development. L’avenir pour le projet est donc incertain mais avec une équipe et des objectifs réduits, l’argent levé grâce au mint ainsi que les royalties générés par le volume sur le marché secondaire devrait permettre à Ether de suivre sa stratégie.

Tout ce qui compte en Web3. Chaque semaine.
25€/mois
12.5€/mois
Offre disponible jusqu’au 30.04.2024. 30 jours d’essai gratuit.
S'abonner
Tout ce qui compte dans le web3.
Les meilleurs news et analyses cryptos. Chaque semaine. 100% indépendant.
S'abonner
Dans cet article
No items found.
Prochain article
No items found.
Dans cette catégorie