Reading
Crédit Agricole continue d’avancer sur la tokenisation

Twitter ARticle Share

Linkedin Article Share

Facebook article share

Crédit Agricole continue d’avancer sur la tokenisation

Crédit Agricole continue d’avancer sur la tokenisationCrédit Agricole continue d’avancer sur la tokenisation

La banque française travaille sur un projet de plateforme de tokenisation des actifs financiers. Selon nos informations, cette plateforme serait décentralisée.

Même si Crédit Agricole n’est pas la banque la plus bruyante dans le Web3, elle n’en est pas moins particulièrement active sur le sujet. Quelques mois après l’annonce de son lancement, la plateforme de tokenisation de la banque, “So|Bond”, est en train de se déployer.

La banque "verte" travaille avec plusieurs partenaires comme FeverToken, dont la spécialité est la conception et la sécurisation de smart contracts, et Casper Association, qui est un expert de la modélisation sur blockchain de produits financiers 💸.

Le but de la plateforme So|Bond, qui est pilotée par CACIB, la banque de financement et d'investissement de Crédit Agricole, est de permettre aux clients de tokeniser des actifs sur la blockchain.

“La technologie blockchain permet de moderniser et de numériser les secteurs bancaires et financiers grâce à une infrastructure décentralisée et efficiente”, avait expliqué au printemps Crédit Agricole lors du lancement de la plateforme.

Selon nos informations, le fonctionnement de So|Bond serait décentralisé, les investisseurs n’étant pas obligés de passer par l’approbation d’un teneur de registre pour valider les opérations. La plateforme fonctionnerait via la blockchain PoCR (Proof of Climate awaReness) lancée en avril par la banque et est aussi compatible avec la machine virtuelle d’Ethereum (EVM). Autrement, dit elle fonctionne avec des smart contracts.

Crédit Agricole n’est pas la seule banque à travailler sur ce genre de projets. D’autres établissements comme le français Société Générale ou l’espagnol Santander ont également leur plateforme dédiée. SG Forge fait partie des acteurs les plus avancés sur le sujet.

Au-delà des plateformes, le sujet pour l’industrie est de réussir à standardiser les tokens. C’est l’objectif de Crédit Agricole avec sa plateforme. C’est également celui de SG-Forge avec son cadre CAST (Compliant Architecture for Security Tokens).

Signe que le sujet est pris au sérieux, des échanges ont eu lieu entre le Crédit Agricole et Société Générale, mais ils restent pour le moment au stade de simples discussions 💬.

Cet été, la branche dépositaire du groupe, CACEIS, a obtenu son enregistrement comme prestataire de services sur actifs numériques (PSAN). L’enregistrement concerne les services de conservation d’actifs numériques.

Tout ce qui compte en Web3. Chaque semaine.
25€/mois
12.5€/mois
Offre disponible jusqu’au 30.04.2024. 30 jours d’essai gratuit.
S'abonner
Tout ce qui compte dans le web3.
Les meilleurs news et analyses cryptos. Chaque semaine. 100% indépendant.
S'abonner
Dans cet article
No items found.
Prochain article
No items found.
Dans cette catégorie