Comprendre - Article 1
Introduction à la tokenisation
Comprendre - Article 2
Comprendre : c’est quoi la tokenisation ?
Comprendre - Article 3
Les opportunités en chiffres
Comprendre - Article 4
Interview Victor Busson [Taurus]
Enjeux - Article 5
Les avantages de la tokenisation
Enjeux - Article 6
Les challenges de la tokenisation
Enjeux - Article 7
Un très grand nombre d’opportunités_ 
Enjeux - Article 8
5 projets de tokenisation pertinents
Perspectives - Article 9
Les acteurs de la tokénisation à suivre
Perspectives - Article 10
Pourquoi les banques plébiscitent-elles la tokenisation ?
Perspectives - Article 11
Interview : Jean-Marc Stenger [SG-Forge]
Perspectives - Article 12
Régime pilote européen : un cadre expérimental unique au monde
Perspectives - Article 13
Interview : Flavio Restelli [KPMG]
Perspectives - Article 14
Le chaînon manquant entre TradFi et DeFi
Perspectives - Article 15
Le potentiel pour rendre les marchés plus inclusifs, efficaces et résilients

Le chaînon manquant entre TradFi et DeFi

Souscrivez à notre abonnement smart pour lire ce rapport en entier

Le chaînon manquant entre TradFi et DeFi

Depuis quelques années, la finance décentralisée (DeFi), qui repose sur l’utilisation de systèmes blockchains, est constamment opposée à la finance traditionnelle. Les raisons de cette opposition sont assez évidentes, mais la tokenisation ouvre la voie à la convergence de ces deux mondes qui, jusqu’à présent, communiquaient très peu. 

« Je pense que cette opposition ne durera pas”, estime Pablo Veyrat, cofondateur du protocole Angle (qui émet un stablecoin euro). “D’ici peu, il n’y aura qu’une seule façon de faire de la finance, et celle-ci sera basée sur des infrastructures blockchains”, anticipe-t-il. La blockchain pourrait ainsi devenir un standard, une sorte d’API pour faire de la finance. » 

“Actuellement, chaque institution financière développe sa propre infrastructure de son côté, ce qui n’est pas neutre d’un point de vue financier. Il faut en plus ajouter le problème de la connexion de tous ces acteurs”, souligne Pablo Veyrat. 

Avec la blockchain, on pourrait se retrouver avec un socle technologique commun, moins d’intermédiaires et donc des frais réduits au minimum pour tout le monde. Le protocole Morpho, qui propose des prêts sur la blockchain Ethereum, est conçu dans ce sens. “Nous développons un bien commun capable de gommer les inefficiences du marché”, illustre son cofondateur Paul Frambot. “Tout le monde peut s’en servir pour proposer des services financiers”, indique-t-il. 

La tokenisation d’actifs financiers est l’opportunité pour le monde de la finance décentralisée (DeFi) de s’ouvrir au reste de l’économie. 

Cette promesse ambitieuse se heurtera probablement à la résistance des acteurs qui jouent. “Bien sûr le changement ne se fera pas en claquant des doigts, le secteur a besoin de développer des cas d’usage qui feront comprendre aux banques les gains substantiels qu’elles peuvent en tirer”, déclare Pablo Veyrat. 

Le scénario le plus probable - et il a déjà commencé par petites touches -, est la migration progressive d’une partie de l’infrastructure des banques sur la blockchain. L’expérience de SG-Forge est peut-être la meilleure illustration du phénomène. 

Entre TradFi et DeFi, chacun devra probablement mettre un peu d’eau dans son vin pour voir concorder une infrastructure unique plus efficace. D’un côté, les institutions financières devront franchir le rubicon et opter pour des protocoles publics. Mais de l’autre côté, il faudra leur assurer une certaine confidentialité car la transparence totale est un problème en matière de finance. 

À quoi ce futur système financier pourrait-il donc ressembler ? Du côté de l’utilisateur, le changement ne devrait pas être très brutal. Les interfaces resteront probablement assez proches de celles que l’on utilise aujourd’hui. 

Mais sous le capot, la révolution qui s’annonce promet d’être l’une des plus importantes de l’histoire de la finance. Il est question de remettre à plat un système qui s’est construit progressivement pendant 60 ans avec l’ajout continu de briques supplémentaires et d’intermédiaires. Avec à la clé, l’opportunité de redessiner un système financier plus juste et efficace. 

Tout ce qui compte en Web3. Chaque semaine.
25€/mois
12.5€/mois
Offre disponible jusqu’au 31.04.2024. 30 jours d’essai gratuit.
S'abonner

Previous

Next